Journée territoriale farfadets 1er mai

Le RDV était à 10h00. J’ai installé les 4 farfadets dans mon Partner. 3 réhausseurs à l’arrière et un siège auto à l’avant, les farfadets étaient au top de la sécurité et du confort. L’animation était assurée par Edgar, Elise et Iris qui chantaient grâce aux carnets de chants que je leur ai remis (en vue du prochain camp de juillet), Philibert lui préférant ne pas lire/chanter en voiture. Nous sommes arrivés pour 11h00 au Sappey en Chartreuse.
 
Il a d’abord fallu indiquer sur une carte de l’Isère de quel groupe nous venions. Nos petits CP de farfadets ont écrit « sin josèf » et ont su correctement positionner Grenoble avec l’étiquette sur la carte du département!
 
Edgar nous ayant dit que son père ne sait pas faire les nœuds aux foulards de scouts (on ne peut pas tout savoir: plâtrer les blessés et/ou nouer un foulard), les 3 autres farfadets se sont empressés de l’aider à rouler son foulard. En principe un foulard se roule avec 2 personnes (un pour rouler et l’autre pour tendre le foulard)… Mais « tous pour un, un pour tous » semble être la devise des farfadets de Sin Josèf.
 
Le jeu de l’épervier a été magnifique car cela devient vraiment intéressant avec 70 enfants et il faut plusieurs allers-retours pour que l’épervier (puis les éperviers) arrive(nt) à attraper tous les pigeons (qui se transforment alors en épervier). Edgar était dans les 3 pigeons à ne pas s’être fait attraper et leur performance a été chaleureusement applaudie!
 
Nous avons ensuite pris un pique-nique en écoutant la nouvelle chanson des farfadets…
 
Le grand jeu de l’après-midi s’est déroulé dans un grand champ… La trame était la suivante:
 
« Le farfadet Tom est parti en avion pour ramasser une plante médicinale car sa sœur Prune est malade. Malheureusement son avion s’est écrasé et il faut réparer l’avion pour qu’il puisse ramener la plante (du muguet) pour soigner Prune. Toute l’après-midi, les farfadets (divisés en groupe de 6-7 ou 8 enfants) se sont succéder à des ateliers. A chaque atelier réussi, ils gagnaient des écrous et des rondelles qu’ils devaient collectionner pour réparer l’avion. »
 
Il y a eu comme atelier: un message codé à décoder,
 
Une fabrication d’éponge avec de vieux tee-shirts recyclés
 
Une course de brouette pour transporter le carburant jusqu’à l’avion
 
Un test d’agilité sur une slackline
 
Un atelier pliage d’avions en papier pour tester l’aérodynamisme des avions…
 
La fabrication d’un énorme avion en carton
 
Et d’autres ateliers encore…
 
Finalement chaque groupe a pu récolter suffisamment d’écrous pour donner à Tom et finaliser l’avion. Un louveteau de 9 ans s’était déguisé en Tom…
 
Nous avons alors chanté une version revisitée de la chanson « un avion à réaction Pirouette-Cacahuète » et nous avons assisté au démarrage de Tom avec son avion reconstruit…
 
Le temps spirituel a été magnifique avec un aumônier (Christophe-Marie) qui nous a parlé de la brebis égarée et qui a sorti sa marionnette de mouton! Les enfants était captivés (ou alors bien crevés après avoir courus partout dans le champ pour réparer l’avion de Tom???).
 
Un rapide goûté: pain-chocolat et pâtes de fruits avec de l’eau. Et nous sommes repartis du Sapey à 18h00 (au lieu des 17h00 prévus initialement).
 
Malheureusement pour moi, arrivés à Grenoble, notre voiture s’est retrouvée bloquée devant la Casemate quai st Laurent car les CRS venaient de finir leur journée à Grenoble et partaient en convoi… Pour cela les CRS avaient bloqué la route afin qu’aucune voiture ne s’intercale entre les camions de CRS… Du coup, cela a été très très long pour ramener tout le monde chez Hervé et Hélène…
 
Les 4 farfadets se sont emparés de mon téléphone portable pour appeler Héloïse et leur raconter la journée. Je pense qu’Héloïse a dû répéter 4 fois la même chose car mon téléphone est tellement « vintage » qu’il n’a pas d’ampli… Chacun voulant avoir des nouvelles du pied d’Héloïse. Edgar nous a fait rire en demandant si elle avait des « béquilles ou un tapis roulant? »
 
 
Voila, comment finir une belle journée vers 19h30 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.